SF / Thriller / Horreur / Fantastique

Dans les Hautes Herbes – Stephen King et Joe Hill.

Dans les Hautes Herbes, à l’origine In The Tall Grass, est une nouvelle écrite par Stephen King et Joe Hill, uniquement disponible au format numérique. La nouvelle est parue le 27 septembre 2019, elle est donc très récente. 
Cette nouvelle fait l’objet d’une adaptation pour Netflix, par Vincenzo Natali et Patrick Wilson, disponible depuis le 4 octobre 2019.

Résumé :

Après avoir entendu les appels à l’aide d’un petit garçon depuis un champ d’herbes hautes, un frère et une sœur se garent sur le bord de la route et partent à sa recherche. Quelques minutes plus tard, ils sont perdus, séparés l’un de l’autre, complètement désorientés, et la distance qu’ils semblent avoir parcouru est étrangement immense. Pendant ce temps, les cris de l’enfant continuent, de plus en plus désespérés…

La suite est effrayante, captivante et

magistralement racontée, grâce au talent unique de Stephen King et de Joe Hill.

Sur le site des éditions Albin Michel, vous pouvez acheter la nouvelle numérique.

Je n’ai pas encore vu le film sur Netflix. Je voulais d’abord lire la nouvelle en intégralité. Je vais donc pouvoir aller jeter un oeil.

Je dois dire que cette nouvelle a été, pour moi, extraordinaire à lire. L’histoire est extrêmement prenante, et ce, dès le départ. 

En lisant, je me disais que finalement, c’était assez fou : Un champ de hautes herbes. Juste ça. Et Stephen King et Joe Hill ont su en faire l’endroit le plus effrayant qui soit. Celui qui provoque le plus grand des désespoirs. Je me suis moi même retrouvée à dire la même chose que les personnages principaux « c’est juste un champ ». Et il ne peut rien se passer, dans un champ !
C’est incroyable, comme un endroit banal, même beau, a pu faire germer une telle histoire dans deux esprits. Il n’y a rien de compliqué, c’est même très simple, mais c’est fascinant. 

Les personnages sont très vivants, intéressants, ont une forte personnalité. Ils ont une histoire qui est certes racontée de façon rapide, mais très efficace. 

La nouvelle en elle même est assez courte (60 pages), en la lisant, je regardais le nombre de pages défiler et j’étais déçue que ça ne soit pas un roman !

Tout à l’heure, je disais être déçue d’une nouvelle écrite conjointement par Stephen King et Stewart O’Nan, un visage dans la foule. Mais lorsque Stephen King écrit avec Joe Hill, ça devient incroyable.

Je vous encourage à lire cette nouvelle, vivement. J’écrirai un article sur le film actuellement sur Netflix, en espérant qu’il est à la hauteur de cette petite merveille. 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :